Alors qu’une grande majorité d’élus d’opposition se désespèrent, lorsqu’ils adressent des recours à leur Préfet parce qu’ils estiment que la loi n’est pas respectée par leur Maire, de ne jamais recevoir de réponse ou d’en recevoir une qui botte en touche, il y a parfois de très rares exceptions…

C’était le cas ce mois-ci pour une élue de la commune de Lorette dans la Loire (4 700 habitants) où le Maire s’est fait vertement rappeler à l’ordre comme on le voit rarement : fonctionnement du conseil municipal, droit au local pour les élus d’opposition, droit à l’information des élus d’opposition sur ce qui touche aux délibérations – notamment budgétaires -, défaut de notice explicative de synthèse, dysfonctionnements du CCAS… Tout y passe !

Vous trouverez ci-jointe cette réponse en 3 pages de la Préfète de la Loire, un modèle comme on aimerait en voir plus souvent…

Si toutes les Préfectures portaient la même attention aux demandes des élus d’opposition de respect de la loi dans leur commune, la démocratie locale s’en porterait beaucoup mieux !