• Pouvez-vous nous présenter votre commune en quelques mots ?

Deuil-La Barre est une ville de 22 600 habitants, située au Nord-Ouest de Paris, entre Seine et forêt de Montmorency, à moins de 15 km du cœur de la capitale. Deuil-La Barre bénéficie d’une position géographique privilégiée.
Au carrefour de deux départements, la Seine-Saint-Denis et le Val d’Oise, on découvre une ville résidentielle avec ses vergers et son coteau boisé.

  • Qu’est-ce qui vous a amené à vous présenter pour siéger au Conseil municipal ?

Enfant de la ville, j’ai été très tôt sensibilisé à la chose publique. Mes parents ont toujours été très concernés par la vie locale, mon père a été Maire de la ville voisine Montmagny et m’a transmis sa passion, son dévouement pour les autres et les valeurs de l’engagement au service de l’intérêt général.

C’est en suivant le parcours de mes enfants, que je me suis investi dans différentes associations et notamment en tant que parent d’élève. Membre de la Caisse Des Ecoles durant 6 ans, je me suis rendu compte rapidement des dysfonctionnements de notre municipalité en place.

En 2012, accompagné par un collectif deuillois, nous avons monté un projet pour le réaménagement de la place du V2 (Brasserie, manège, aire de jeux sécurisées pour les enfants et stationnements…). A la présentation du dossier en mairie, nous avons reçu une fin de non- recevoir et très peu de considération… C’est à ce moment-là que j’ai eu le déclic, et je me suis présenté en 2013 au maire Jean Claude Noyer, qui nous a malheureusement quitté en 2019, pour être candidat aux élections municipales 2014 et apporter ma pierre à l’édifice. Mais après 25 ans de « loyauté » au maire sortant, la dissidente équipe de Mme Scolan (Maire actuelle) a remporté les élections de 2014.

A partir de là, avec quelques colistiers dont nos 3 élus d’opposition, nous avons planté les graines de « “Libres à Deuil » ! Arrosées par les idées des Deuillois, nous avons bâti le projet « LAD ! »  pour 2020-2026. Désigné tête de liste par mes colistiers de la première heure, il me tient à cœur de mener un mandat à l’image de notre campagne : dans la sincérité, la probité, et sur le terrain à l’écoute des Deuillois.  

  • Comment le Maire et sa majorité respectent vos droits d’élus minoritaires ? Le cas échéant, qu’avez-vous entrepris pour un meilleur respect de ces droits ?

 Les 2 groupes d’opposition représentent 55% des électeurs. La Maire sortante réélue avec 1 800 voix sur 14 500 électeurs et un taux d’abstention record à 72%, cela aurait dû amener cette dernière ainsi que ses adjoints à faire preuve d’humilité. Hélas, il n’en est rien, cette majorité en place depuis 2014, impose un diktat au sein du Conseil Municipal, ignorant et balayant d’un revers de main les droits des élus de l’opposition.

A la mise en place du Conseil Municipal de juillet 2020, avec mes deux colistiers, nous avons déclaré vouloir inscrire notre investissement municipal dans une démarche de bonne intelligence collective, et que nous veillerons à ce que chaque décision prise par la majorité, respecte l’intérêt général et répond aux attentes et besoins des Deuillois.

Notre seconde volonté est : le RESPECT et l’ouverture d’esprit vis-à-vis des élus de l’opposition, nous en sommes loin, très loin à Deuil-La Barre, nous le regrettons. Jugés indésirables dans plusieurs instances, nous sommes aux mieux cantonnés dans le rôle d’une opposition critique, alors que notre seul souhait est d’être constructif, participatif et force de proposition. Au niveau de la communication, nous n’avons aucun espace réservé à notre droit d’expression sur la page Facebook de la ville.

Concernant le magazine de la ville, nous n’apparaissons que très rarement sur les illustrations photos, et n’avons au final qu’un petit emplacement à la dernière page, pour nos expressions libres à destination des Deuillois.

Nous avons entrepris beaucoup de démarches auprès du Préfet, de la CADA, du TA et même le Procureur de la République parfois pour faire valoir et entendre nos droits.

Ce sont toutes ces raisons qui m’ont amené à adhérer sans hésitation à votre formidable Association nationale des Elus Locaux d’Opposition.

  • Quels services de l’AELO avez-vous utilisés ? Que vous ont-ils apportés ?

 J’ai suivi la formation AELO : « Connaître ses droits d’élu(e) d’opposition et les faire respecter » en novembre dernier, avec un excellent formateur. Cette formation m’a beaucoup apporté en termes de connaissances générales sur mes droits en tant qu’élu, et surtout les méthodes pour une mise en application efficace, au sein de mon Conseil Municipal et également dans ma vie de tous les jours.

Je me suis inscrit sur le compte Twitter de l’AELO*  et en tant qu’adhérent, j’ai un accès privilégié à un forum de questions/réponses, ainsi que des conseils personnalisés répondants à mes diverses interrogations.

 

* @assoaelo

Site internet : https://libresadeuil.fr/

Page FB : https://www.facebook.com/LIBRESADEUIL

Portrait de campagne : https://www.facebook.com/LIBRESADEUIL/videos/327185781604195/