L’assemblée générale annuelle de l’AELO s’est réunie vendredi 1er juillet à la fois dans ses locaux de Saleilles (66) à côté de Perpignan et à la fois en distanciel depuis tous les coins de France.

Le bilan moral de l’année 2021 a été présenté par Clotilde Ripoull, Présidente, débattu et adopté à l’unanimité. L’année 2021 a entre autres vu l’AELO former 570 élus locaux, dont 560 grâce au financement par le DIF-élus. Les deux formations les plus suivies ont été celle sur les droits des élus d’opposition et celle sur le budget. C’était aussi l’année de la mise en place de nos représentants régionaux (qui sont 6 actuellement).

Le bilan financier 2021 a été présenté par Claudette Guiraud, Trésorière, débattu et adopté à l’unanimité. À noter pour ce qui est des recettes, l’augmentation des adhésions de 80 % par rapport à 2020 ! Et pour ce qui est des dépenses, il s’agissait de la première année complète où l’AELO bénéficiait enfin de véritables locaux, en location.

Pour notre trésorière : « L’association fonctionne bien et se porte bien !« .

Cette AG a également vu l’entrée au Conseil d’Administration de l’AELO de 3 nouveaux administrateurs : Alizée Mosdier, Kamel Taghersout et Benoît Eraclas (tous trois représentants régionaux de l’AELO). La création d’un pôle juridique et d’un pôle « Projets » a aussi été actée, portés par des membres du CA.

L’entrée au 01/07/22 de Lydia Rabehi au sein de l’effectif des salariés de l’AELO, notamment en charge de la communication, a été annoncé par la Présidente, ce qui porte l’effectif complet des salariés à deux pleins temps et un mi-temps.

Côté judiciaire, l’AELO a plusieurs dossiers de formations d’élus, que des Maires ont refusé de financer, qui vont finir leurs parcours au Conseil d’Etat dans les prochains jours. On peut espérer un aboutissement définitif, qui fera jurisprudence pour tous les élus locaux, d’ici une année.

En conclusion de cette AG bien organisée et bien suivie, la Présidente Clotilde Ripoull, après 12 ans de bons et loyaux services dans l’intérêtde tous les élus locaux d’opposition en France (depuis la création de l’AELO), a annoncé qu’elle quitterait cette fonction lors de la prochaine AG annuelle, dans un an, tout en restant membre du Conseil d’Administration jusqu’à la fin du mandat. L’élection de la prochaine ou du prochain Président se fera alors au sein du CA.

 

Articles similaires