Modèle de demande de mise à l’ordre du jour d’un point au Conseil municipal ou intercommunal

Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
free download udemy paid course
download xiomi firmware
Free Download WordPress Themes
download udemy paid course for free

Répondant au souhait de plusieurs adhérents de l’AELO, nous vous proposons ci-dessous un modèle pour rédiger vos demandes de mise à l’ordre du jour du Conseil municipal ou intercommunal de débats ou de délibérations auprès de votre Maire ou Président(e) de Conseil intercommunal. Il agit bien sûr de la mise en œuvre de votre « Droit de proposition » (voir notre réponse FAQ à ce sujet à ce lien).

– À adresser au moins 15 jours avant le Conseil *

Madame ou Monsieur le Maire,

(ou : Madame ou Monsieur le/la Président(e) de l’interco pour les élus intercommunaux)

En vertu de mon droit de proposition de mise à l’ordre du jour du Conseil municipal conféré par mon mandat et par les jurisprudences du Conseil d’État (22/07/1927, Bailleul-Lebon p. 823 ; 10/02/1954, Cristofle-Lebon p. 86) et de la CAA de Marseille (décision n° 07MA02744 du 24/11/2008), j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir mettre à l’ordre du jour de notre prochain Conseil municipal/intercommunal (le point) (la délibération) suivant(e) :

{Description du point que vous souhaitez voir mis à l’ordre du jour en débat suivi ou non d’un vote, ou délibération rédigée par vos soins.}

{Motivation, argumentation…}

Dans l’attente de votre réponse que j’espère positive, je vous prie d’agréer……

Date, signature(s)

* Si vous ne connaissez pas la date du prochain Conseil, adressez votre demande dans les 2 semaines qui suivent le dernier Conseil pour être tranquille.

Post-scriptum : Pour le cas où vous souhaiteriez faire un recours en cas de refus du Maire ou du Président de l’interco (c’est votre droit), il vous faut avoir une preuve datée de la réception de votre demande. Le plus simple est un courriel adressé au Maire ou Président de l’interco avec notamment les collègues de votre groupe d’élus en copie visible (si besoin était, il pourront eux-mêmes attester de la date à laquelle ils ont reçu le courriel).

– Publié le 13/01/21

Questions similaires

Vos propos ne sont pas mentionnés au PV du Conseil, que faire ?2024-03-26T11:43:29+01:00

En préalable, rappelons que les PV peuvent être synthétisés mais que le CGCT impose depuis juillet 2022 que les PV reproduisent « la teneur des discussions au cours de la séance » (article L2121-15 du CGCT).

Vous avez donc le droit à ce que vos propos soient rapportés dans le PV, certains juges vont même plus loin (voir le slide ci-dessous extrait de notre formation sur les droits des élus d’opposition – Niveau II).

Si vos propos ne figurent pas, ou qu’ils sont déformés voire mensongers, dans la version du PV qui vous est adressée avant le conseil municipal où le PV doit être validé, voici les différentes réactions que vous pouvez adopter :

  • Une demande amiable écrite au secrétaire de séance (copie au Maire) avant le conseil municipal pour rectification préalable
  • Une demande amiable orale en Conseil municipal au moment du débat sur la validation de ce PV, en demandant bien à ce que vos propos soient repris au PV. Cependant, la plupart des Maires qui l’acceptent ne reproduisent alors vos propos que dans le PV de la séance en cours (et pas dans le PV que vous trouvez inexact), ce qui fait qu’un citoyen qui lira le PV contesté ne saura pas qu’une rectification devrait y figurer…
  • Dans le cas où le Maire s’engage à ce que votre rectification soit faite, vous pouvez vous abstenir pour l’approbation du PV dans cette attente (vous vérifierez si elle a effectivement été faite à sa mise en ligne sur le site de la Mairie, obligatoire pour toute Mairie disposant d’un site internet).
  • Si le Maire refuse, vous pouvez voter contre l’adoption du PV.
  • Vous pouvez ensuite, notamment si vous avez un enregistrement du conseil municipal prouvant la réalité des faits (vous indiquez alors « le tenir à disposition » de vos interlocuteurs), faire un recours en annulation de la délibération d’adoption du PV auprès de votre Préfet (voir modèle ci-lié) ou/et de votre Tribunal Administratif.
  • Et vous pouvez, puisque tous les PV doivent être mis en ligne dans la semaine qui suit leur adoption, exiger un droit de réponse sur le site de la Mairie, qui sera présenté aux citoyens dans les mêmes conditions que ce PV et dans lequel vous écrirez vous-mêmes les précisions que vous souhaiterez (voir notre article à ce sujet).

– Mis en ligne le 24 juillet 2023 & mise à jour du 27/03/24

Quels sont les différents seuils des marchés publics ?2024-03-20T15:26:57+01:00

Il y a 3 seuils à retenir et il y a 2 catégories de marchés : les marchés de travaux et les marchés de services et de fournitures. Les marchés qui doivent obligatoirement passer en Commission d’Appel d’Offres, qui obligent à la publicité, à l’appel à la concurrence et au choix d’un candidat par la C.A.O. : Les marchés supérieurs à 221 000 € H.T. pour les fournitures et les services Les marchés supérieurs à  5 538 000 € H.T. pour les travaux Ces plafonds sont européens et sont ré-évalués tous les 2 ans (prochaine ré-évaluation : 1er janvier 2026) Les…


La suite de ce contenu est réservé aux adhérents de l’AELO.
Se connecter Adhérez

Peut-on être indemnisé si on suit des formations d’élus pendant ses heures de travail ?2024-03-25T19:01:17+01:00

Tout élu – salarié ou non –  a droit à 18 jours de congé pendant la durée de son mandat pour suivre des formations d’élus. Cependant son employeur – privé ou public – n’a pas l’obligation de rémunérer ces congés, tout comme pour l’utilisation de vos autres droits d’employés-élus : vos « Autorisations d’absence » et vos « Crédits d’heures ». L’employeur est théoriquement contraint de payer les charges sociales correspondantes, mais payer des charges qui sont des pourcentages d’un montant net de zéro euro est d’une telle complexité que cela ne se fait pratiquement jamais… Y a-t-il alors une possibilité de demander à la Mairie de compenser votre perte de revenus ?…


La suite de ce contenu est réservé aux adhérents de l’AELO.
Se connecter Adhérez

Le droit d’amendement des élus locaux2024-03-25T12:36:08+01:00

Le droit d’amendement, c’est le droit de tout élu de proposer officiellement par écrit une ou plusieurs modifications dans une délibération à l’ordre du jour du conseil, droit consacré par la jurisprudence. Quelles en sont les modalités ?


La suite de ce contenu est réservé aux adhérents de l’AELO.
Se connecter Adhérez

Aller en haut